Je ne vois pas le temps passé, c'est terrible ça...Merci Delphine pour m'avoir rappelé à l'ordre !
J'ai au moins dix post de retard...hum ! comment vais-je rattraper tout ça moi ?
Non, je ne boudais pas...je m'étais juste engagée à faire les 19 costumes d'égyptiens pour la fête de l'école qui aura lieu demain ! ça m'apprendra à toujours dire oui. Je vais enchaîner avec les quelques commandes qui me reste à livrer et le costume -en doublure rose et bleu ciel trop pas beau ;-)- pour le gala de danse d'Alix.  Holala...mais j'ai aussi le sac pour ma bag pal à faire...houlalala...

Chère Bag Pal...heu...je pense bien à toi mais n'ai encore aucune idée pour ton sac...heu...promis, tu l'auras à la fin du mois...heu...j'espère qu'il te plaira...heu...et que tu ne m'en voudras pas de te l'envoyer au tout dernier moment ! Bien à toi...Klère.

Je reviens à mes moutons...ou plus exactement à mes pinces.
Voilà quinze jours que je songe à vous faire partager ceci  :

pinces

Il en faut peut pour me réjouir ! J'ai désespérement cherché ces pinces à linge "à l'ancienne" pour notre petite vente et les ai trouvé chez mon droguiste préféré ( qui fait aussi Dylon...et même que j'en savais rien...et que depuis 15 jours, je teins tout ce qui me passe sous la main :-))))  la veille !
Non seulement-non tamtum-, je trouve que cet objet est tout simplement BEAU ; mais en plus-sed etiam-j'adore la petite histoire qui était agraphée sur l'emballage :

"Allongé dans l'herbe fraîche de la prairie je laissais vagabonder mon imagination d'enfant ; les nuages se transformaient alors en animaux de légende...et les draps qui séchaient au vent étaient les étendards des preux chevaliers..."

J'en retrouve mon latin !